CIEU

cieu

Je voudrais que ma peinture crépite comme un vieux vinyl de blues.

Comme dans un numéro de cirque, le bestiaire défile et prend la pose, accompagné des personnages de la troupe de Cieu.

Au fil d’une narration sans histoire, Cieu invite superhéros, squelettes et pin-up à se mêler aux objets de son univers. Dans des compositions à la fois sophistiquées et surréalistes, le trait laisse place aux aplats de couleurs vives et modelées. La peinture prend peu à peu le pas sur les influences du street art, dont Cieu garde pourtant l’énergie et la spontanéité.

La patte de Cieu s’affirme depuis maintenant plusieurs années sur le marché de l’art parisien et international. Il participe notamment à de nombreuses foires d’art à Londres, New York et Singapour. Cette reconnaissance va de pair avec de nombreuses collaborations avec des artistes actuels, musiciens ou plasticiens.